9.9/10
323 avis
Chargement...

Respect des feux tricolores

Le feu rouge

Il est obligatoire de s’arrêter au feu rouge ! Vous risquez gros si vous ne respectez pas la signalisation : 4 points en moins sur votre permis de conduire et une amende de 135 € ou 90 € si vous effectuez le paiement dans les 15 jours (30 jours en cas de paiement en ligne).

Dans le cas où vous n’avez pas pris vos précautions et où il ne vous restait plus que 4 points sur votre permis : celui-ci sera alors suspendu pour une durée maximum de 3 ans. Trop tard pour effectuer un stage de récupération de points !

En prévention, dès que le quota de vos points baisse, inscrivez-vous sur un stage de récupération de points afin de retrouver vos 12 points (6 points si vous avez un permis probatoire).

À noter qu’il existe une exception à l’obligation d’arrêt au feu rouge : si vous entendez la sirène d’un véhicule prioritaire en approche tel que celui du SAMU, des pompiers, de la police ou de tout autre véhicule de ce type, vous pouvez griller le feu rouge pour laisser passer le véhicule prioritaire.

L’article R.415-12 du code de la route en dispose clairement : « En toutes circonstances, tout conducteur est tenu de céder le passage aux véhicules d’intérêt général prioritaires annonçant leur approche par l’emploi des avertisseurs spéciaux prévus pour leur catégorie. »
Attention, si vous ne laissez pas la priorité à un véhicule prioritaire, vous risquez une amende de 135 € !

Le feu orange

Si vous passez au feu orange, vous risquez une amende forfaitaire de 35 €, sauf si vous prouvez que vous ne pouviez pas vous arrêter pour des raisons de sécurité. Par exemple, si vous aviez un véhicule collé à l’arrière et qu’en cas de coup de frein brutal de votre part, le conducteur du véhicule arrière n’aurait pas pu s’arrêter à temps sans causer d’accident.

À noter que si vous passez au feu orange, vous ne risquez pas de retrait de point.

À savoir

Si vous recevez une amende suite à une verbalisation avec radar automatique et que vous estimez ne pas être l’auteur du délit, vous pouvez contester cette verbalisation dans un délai de 45 jours. Pour que votre contestation soit possible, vous ne devez pas payer votre amende car le paiement clôture tout recours.

Vous pouvez demander la photographie de votre infraction soit en ligne, soit par courrier, en mentionnant le numéro de votre PV ainsi que l’heure et la date de l’infraction présumée, ainsi que l’identification du radar automatique. N’oubliez pas de joindre la copie recto-verso de votre carte d’identité, ainsi que la photocopie de la carte grise de votre véhicule verbalisé et de votre avis de contravention.

Vous pouvez également procéder à la contestation de l’amende par courrier recommandé avec accusé de réception en remplissant le formulaire de requête en exonération que vous trouverez joint à votre avis de contravention.

Quelle que soit l’infraction commise, n’attendez pas : inscrivez-vous au stage de sensibilisation à la prévention routière pour la récupération de 4 points !